permis points

Permis à points : pour une meilleure prévention

Les stages de sensibilisation à la sécurité routière permettent aux détenteurs d'un permis de conduire de remédier aux différentes infractions commises lors de la conduite sur la route, et qui impliquent la réduction de leur capital de points. Mais ils aident également les nouveaux conducteurs à prendre connaissance des fautes à éviter. 

permis de conduire

Comment réussir votre permis de conduire après plusieurs échecs

Passer un permis de conduire représente un réel cauchemar surtout lorsque les échecs s’accumulent. Mais pour autant, il ne faut pas baisser les bras. Il existe des astuces pour vous aider à obtenir votre permis. Alors, comment faire pour réussir votre permis de conduire après plusieurs échecs ?

Jusqu’à combien de fois peut-on retenter les épreuves pour obtenir son permis ?

Actuellement en France, il n’existe pas de nombre limite pour repasser son permis. Vous devez juste retenir qu’après un cinquième échec, le code de la route est à repasser. Après 5 tentatives, on estime qu’il est légitime de revoir les codes en plus de la conduite.

Quelles sont les astuces pour réussir le permis après plusieurs échecs ?

Il faut vous mettre à l’évidence, ne pas obtenir son permis du premier ou du second coup n’est pas un signe que vous êtes un mauvais conducteur ! Détrompez-vous : on recense jusqu’à 45% de candidats qui ont échoué à l’épreuve pratique. Dans d’autres pays, ce taux d’échec peut même grimper jusqu’à 80% comme la Hongrie.

Sur le plan psychologique, des échecs au permis peuvent réduire votre estime de soi. Mais avec un peu de recul, vous pouvez chercher la bonne solution :

Inscrivez-vous en candidat libre

Il est bien plus pratique et plus économique de repasser l’épreuve de conduite en candidat libre. Après plusieurs échecs, votre auto-école peut être davantage une source de stress. Et les heures de cours peuvent également vous revenir cher. En s’inscrivant en tant que candidat libre, vous ne déboursez aucun frais d’inscription et vous êtes libre de choisir la date d’examen. Vous pouvez donc vous préparer autant physiquement que moralement.

Optez pour la conduite accompagnée

Peut-être que la méthode pédagogique de votre auto-école ne vous convient pas finalement ? Alors, pensez à la conduite accompagnée. Ce sera une nouvelle occasion pour vous d’expérimenter de nouvelles techniques. Vous pouvez apprendre de nouvelles petites techniques avec un nouvel accompagnateur. De plus, vous vous sentirez plus libre, plus à l’aise avec une personne de votre entourage qui vous encadre.

Changez d’auto-école

Après plusieurs échecs, votre auto-école devient pour vous une tâche et une épreuve stressante. Pour y remédier, vous pouvez envisager de changer d’auto-école. Actuellement, il n’existe plus de frais de retrait de dossier pour un changement d’institution. Vous êtes libre de changer et de choisir donc votre nouvelle auto-école.

Apprenez de vos erreurs et entrainez-vous

Retravaillez tous les points qui ont conduits à vos échecs. Si vous avez par exemple échoué pour des fautes éliminatoires, alors entrainez-vous dans ce sens pour éviter les mêmes erreurs. Ensuite, multipliez vos heures de conduite. Plus vous pratiquez la conduite, plus vos chances de réussite augmentent. Par exemple, faites des pratiques sur des parkings privés ou louez une voiture auto-école.

Restez calme 

Enfin, il arrive souvent qu’après plusieurs échecs, conduire devient un réel cauchemar. Vous ne stressez rien qu’au fait de devoir de nouveau repasser votre épreuve. Mais essayez de vous détendre. Relevez cette situation comme un défi. Il vous suffit de demander à des personnes de votre entourage pour que vous vous rendez compte que certains d’entre eux ont refait de nombreuses fois leur permis. Mais au final, ils ont réussi. Et c’est le résultat final qui compte !

Donc, le jour de votre épreuve : calmez-vous, respirez un bon coup, respectez bien le code de la route et passez votre examen avec brio !

jeep wrnagler

Pick-up ou 4×4 ? Quel véhicule choisir ?

Vous êtes un fou passionné de grosse voiture, des véhicules capables de parcourir tous les terrains mêmes les plus inaccessibles. Alors vous avez le choix entre un 4×4 ou un pick-up. Entre les deux, le choix s’annonce compliquer et tout dépend de l’utilisation que vous voulez en faire mais également du milieu ou elles seront utilisées. Alors entre le pick-up et le 4×4 lequel choisir ? Elément de réponse.

Pourquoi choisir le 4×4 ?

Le 4×4 est un véhicule tout-terrain capable de se déplacer sur n’importe quel terrain sauvage, glissant, ou accidenté partout ou besoin se fera sentir et non seulement sur la route.

C’est un véhicule qui vous assure confort et sécurité et est utilisable en fonction de votre profil et vos habitudes de vies. Il peut être utilisé pour un but professionnel ou utilitaire, pour assurer les randonnées de loisirs, des sorties sportives, bref en fonction du type d’utilisation, vous trouverez le véhicule adéquat et surtout ayant la polyvalence pour un usage classique.

Avec un 4×4, vous bénéficiez d’une véritable aptitude tout-terrain, d’une adhérence et sécurité lorsque les conditions à savoir la boue, la neige… rendent la circulation difficile une meilleure vision avec des phares et ampoules adaptés. Aussi il vous offre une grande liberté de circulation de par sa robustesse et les aspects le valorisant lors de sa conduite.

Pourquoi rouler dans une pick-up ?

Le pick-up est véhicule utilitaire dont l’utilisation était autrefois destinée uniquement aux artisans. Mais aujourd’hui, il est devenu le véhicule à la mode et a le vent en poupe. Etant considéré comme un véhicule utilitaire, le pick-up n’est pas soumis au bonus ou malus écologique ce qui vous permet de faire jusqu’à 10 000€ en comparaison aux autres grosses cylindrées. En plus, ils sont excepté de la TVS et n’étant pas un véhicule personnel, il vous permet de récupérer la TVA sur l’achat.

En plus de cela, c’est un véritable 4×4, qui peut être un vrai franchisseur mais également qui est capable d’être utilisé sur tous les terrains. Que ce soit pour un but professionnel ou un usage personnel, le pick-up vous sera utile en montagne, en hiver et vous permettra de sortir des lieux les plus difficiles. Avec une position relevé votre visibilité sera renforcée.

Devenu la priorité des jeunes, de par sa robustesse et la facilité de retrouver ses pièces, le pick-up permet à ces derniers de dormir à la belle étoile en installant une cellule afin qu’il devienne un camping-car. Pour finir sa benne vous permet de charger tout ce que vous voulez. Au vu de tout ce qui précède, le choix vous revient.

Comment bien choisir son modèle de voiture

Comment bien choisir son modèle de voiture

La voiture est un moyen de déplacement très utile au quotidien. Ces avantages très nombreux ne sont plus à démontrer. Mais pour pouvoir être satisfait de la sienne, il vous faudra choisir la bonne, celle qui répond à vos attentes quand vous avez décidé de l’acheter. Mais la tâche n’est pas toujours facile quand on voit les diverses offres du marché. Comment choisir le modèle de sa voiture ? C’est la question à laquelle nous allons répondre dans la suite.

 

Comment choisir le modèle de sa voiture ?

 

Avant de finaliser l’achat ou de valider le payement en ligne de votre automobile, vous devez avoir une idée du modèle que vous voulez. Afin de bien réussir cet exercice, certains points clés sont à considérer. Elles sont valables aussi bien pour une voiture d occasion qu’une neuve. Vous avez l’usage de la voiture, les caractéristiques de l’engin, le prix et votre budget. Vous devez savoir ce à quoi elle servira, et si cette dernière sera adaptée à vos besoins. Mais surtout si vous avez les moyens de le prendre ou s’il y a une solution pour l’avoir.

 

Qu’allez-vous faire avec votre voiture ?

 

À cette question, la réponse peut aller d’une simple phrase à une liste à puces. Pour certains, ce sera pour la course, voyager, aller au travail et, etc. D’autres auront plusieurs raisons à la fois. Une voiture de course aura des exigences qu’une voiture familiale ou d’exhibition n’aura pas.

 

Les caractéristiques de la voiture.

 

Tous les modèles sont différents les uns des autres. Les caractéristiques peuvent être classées en deux catégories. Nous avons les caractéristiques visuelles et techniques.

 

Les détails visuels concernent le design et l’esthétique de votre voiture. La couleur de la carrosserie, le nombre de portières, le tissu des sièges, la forme de la voiture, le style des phares, la marque et, etc.

 

Les détails techniques elles vous sont révélées grâce à sa fiche technique. Elle donne des détails sur la carrosserie, l’énergie, les performances, le moteur, la version du modèle et, etc. Son utilité se prouve également au moment de la réparation de votre bijou.

 

Le prix de l’automobile

 

Après avoir validé toutes ces étapes, vous avez fait votre choix. La question que vous vous posez à présent c’est, combien elle va vous couter ? Comme tout objet qui s’achète, la voiture a également un prix. Bien sûr, cette interrogation n’est pas valable si vous avez un compte en banque à 9 chiffres au moins. Le montant du véhicule à l’achat, varie en fonction de la marque, de la version du modèle, de son état (neuf ou occasion) et, etc. Le prix d’une voiture d’occasion est différent d’une voiture neuve sortie d’usine.

 

Avez-vous les moyens de prendre votre caisse ?

 

Toutes les cartes sont là. C’est à vous de jouer. Vous avez votre choix son prix et votre portefeuille. Les points à prendre en considérations dans votre budget c’est l’entretien de la voiture et la capacité financière à l’acheter. Il ne sert à rien d’avoir une voiture et ne pas pouvoir la rouler faute d’essence ou de frais de réparation. Il ne faut pas non plus se retrouver à la rue après cet achat.

 

Solutions nettoyage possibles vanne auto EGR

Toutes les solutions de nettoyages pour vanne auto EGR

La vanne EGR d’une voiture est un élément qui permet de réduire considérablement l’émission de gaz toxiques du véhicule et ce, en diminuant de manière considérable, la température de combustion du moteur. Ainsi, un tel élément requiert un entretient et un nettoyage régulier pour assurer un fonctionnement correct. L’accumulation de suie empêche la vanne de se fermer et de s’ouvrir convenablement. Dans le cas où celle-ci reste fermée, le fonctionnement est à l’arrêt alors que le véhicule lui, continuera de fonctionner et polluera donc, beaucoup plus. Cependant, dans le cas contraire, la position ouverte aura pour conséquence, un moteur encrassé et des injecteurs bouchés. Ainsi, nettoyer la vanne EGR est d’une importance capitale.

Comment fonctionne la vanne EGR d’une voiture ?

La vanne EGR est un système qui élimine les particules de gaz produites par le moteur. Ces gaz font référence aux oxydes d’azote qui émanent du gaz d’échappement. Etant très dangereuses pour l’environnement et la santé, l’état impose un taux maximum d’émission depuis 2000 qu’il faut impérativement respecter pour les fabricants de véhicules. Alors que ce taux était en 2009 de 180 mg/km, il est depuis 2015, de 80 mg/km, une différence très importante qui possède un très fort impact. Quant au fonctionnement de cette vanne, ce dernier reste relativement simple. En effet, cet organe repose sur un processus de refroidissement qui permet de faire circuler les gaz d’échappement à nouveau, au sein du collecteur pour parvenir finalement à les brûler une seconde fois dans le but de réduire les particules NO, au maximum. Le fonctionnement de la vanne s’effectue ainsi lorsque le moteur est en marche et à bas régime.

Comment nettoyer une vanne EGR encrassée ?

Il existe des signes qui ne trompent pas lorsque la vanne EGR et encrassé. Tout d’abord, le moteur peut agir de manière anormale et ce, via une perte de puissance, des calages répétitifs et une fumée noire qui se dégage du pot d’échappement. Ensuite, pour les véhicules modernes, le voyant du moteur ou l’antipollution s’allume. Cela peut donc signifier que la vanne fonctionne mal. Réaliser un diagnostic automobile apporte une réponse beaucoup plus précise quant au retournant d’un tel problème. Il est donc possible de se renseigner sur les dysfonctionnements possibles qui peuvent survenir lorsque la vanne EGR fonctionne mal. Pour les vannes EGR encrassées, il existe plusieurs solutions dont les tarifs varient fortement. Parmi les plus récurrentes, on retrouve :

  • le nettoyage intermédiaire : cette première solution est dite intermédiaire en vue de son prix qui reste plus au moins abordable. Elle demande peu de temps et de compétences mécaniques. Toutefois, une telle procédure nécessite un démontage complet et un nettoyage adapté à partir d’une solution adéquate. Pouvant être délicate sur certains types de voitures, le nettoyage de la vanne EGR est à faire avec beaucoup de précaution. De plus, il faut savoir que le faire soi-même est sans garantie car le résultat peut ne pas être à la hauteur,
  • le traitement à l’hydrogène : beaucoup moins coûteuse, cette procédure ne nécessite pas de démontage. Avec un temps beaucoup moins important, mieux vaut envisager cette solution avant d’opter pour un remplacement. Ce traitement s’effectue à partir d’une station de décalaminage dite carbon cleaning. Il faut savoir qu’une telle procédure peut être effectuée à titre préventif pour éviter l’encrassement important de la vanne EGR.
trousse de maquillage pour débutantes

Panne électrique dans mon véhicule, que faire ?

Quand son véhicule fonctionne mal ou quand on peut même pas le faire démarrer, il pourrait bien s'agir d'une panne électrique, et pour pouvoir remédier à cette panne, on doit d'abord savoir l'identifier.

Différentes pannes électriques qui peuvent atteindre un véhicule

Les véhicules sont composés de plusieurs pièces qui peuvent être atteintes par des pannes diverses notamment des pannes électriques qui peuvent être plus au moins complexes en fonction de l'importance de la pièce touchée dans le véhicule.

  • Un fil électrique rompu : quand la rupture du fil électrique se localise dans l’alternateur ou le démarreur, elle peut causer une panne qui pourra empêcher le véhicule de démarrer.
  • La fermeture centralisée en panne : certain modèles de véhicules sont dotés de portes centralisées qui fonctionne à l'aide d'une alimentation électrique, cette fonction pourra être perdue dès que le véhicule sera atteint par une petite panne électrique.
  • La batterie : la batterie du véhicule se recharge grâce à l’alternateur, il lui arrive de se décharger par l'effet des phares restés allumés toute la nuit ou de tomber en panne à cause de la non utilisation de la voiture pendant un long-temps.
  • Panne dans une voiture électrique : comme son nom l'indique, cette voiture roule grâce à une force électrique, ses différentes composantes peuvent pour autant être sujettes d'une ou un ensemble de pannes électriques.

Pour apprendre à diagnostiquer le circuit de démarrage de sa voiture, on peut consulter la vidéo YouTube

 https://www.youtube.com/watch?v=80QnNvBerq4

Réparer les pannes électriques dans son véhicule

La réparation d'une panne électrique dans une voiture peut se faire par soi-même ou de préférence par un professionnel quand elle est complexe.

  • Vérification de la batterie:  quand on remarque que l'éclairage des phares devient faible ou qu'on constate un certain voyant du tableau de bord qui s'allume, on peut directement déduire qu'il s'agit d'une panne dans la batterie, dans c'est le cas, pour faire démarrer la voiture, il est conseillé de la pousser ou de lui faire prendre de la vitesse dans une pente légère puis de passer la seconde vitesse en se mettant dans la tête que lorsque le moteur ne tourne pas, on ne peut freiner la voiture qu'en utilisant les freins à mains, on peut également penser à brancher sa batterie à celle d'un autre véhicule pour la recharger. Lorsque la batterie est rechargée et malgré ça rien ne s'entend quand on tourne la clé du contact, il est possible qu'une oxydation due à l'humidité et au changement de la température s'est posée sur les cosses de la batterie. Dans ce cas, il faut les gratter avec une brosse en fer ou du papier verre puis y déposer une couche de graisse épaisse pour pouvoir démarrer.
  • Réparer la panne de la fermeture centralisée : il faut savoir rafistoler des circuits imprimés pour pouvoir réparer une panne électrique dans la fermeture centralisée, pour cette raison, il est conseillé d'éviter d'essayer de réparer cette panne soi-même quand on est pas professionnel.
  • Réparer une panne dans une voiture électrique : les voiture électrique sont un concentré de technologies, elle peuvent être atteintes par différentes panne électriques, mais vu la complexité des pièces, il est recommandé aux utilisateurs non expérimentés de faire appel à un professionnel pour ne pas induire une panne plus grave en essayant de régler la première.

choisir-assurance-auto

Quels sont les points à connaitre avant de choisir son assurance auto ?

Souscrire à une assurance auto est une obligation en France depuis 1958. Cependant, avec la diversification des contrats d'assurance auto, il peut être difficile de s'y retrouver, et plus encore de choisir le bon contrat d'assurance auto. Pas de panique toutefois, en sachant où regarder et en faisant attention aux bons critères, le choix devient tout de suite plus facile. 

Les critères à déterminer à l'avance dans le choix de l'assurance auto

Certains des critères du choix de l'assurance auto doivent être pris en compte avant même ce commencer à comparer les offres. Voici ces critères : 

Votre profil de conducteur

C'est un critère déterminant dans le choix du contrat d'assurance auto. Chaque profil sera avantagé ou désavantagé vis à vis des assurances, c'est pour cela qu'il faut bien être conscient de sa propre situation :

  • Les jeunes conducteurs sont tous les non-assurés de ces 3 dernière années. Ils sont très désavantagés, avec des cotisations jusqu'à 100% plus élevées ;
  • Les seniors (plus de 50 ans) ont accès à des contrats bien plus avantageux, surtout sans accidents majeurs dans leur historique ;
  • Les conducteurs résiliés sont les plus désavantagés, mais ont accès à des contrats qui leurs sont réservés ;
  • Le bonus malus auto influe sur le coefficient de l'assurance : un bonus peut le baisser jusqu'à 0,5 et un malus l'augmenter jusqu'à 3,5.

L'état de votre véhicule

L'état de votre véhicule influe aussi grandement sur le montant de votre prime d'assurance auto, ainsi que sur le type d'assurance à choisir. Par exemple, ce serait du gâchis de prendre une assurance tous risques sur un vieux véhicule de faible valeur. Ce type d'assurance est plutôt destiné aux véhicules neufs.

Les contrats d'assurance auto

Il est aussi très important de bien connaître les types d'assurances auto avant d'en choisir une. Ce qu'il faut regarder en priorité, c'est la formule de l'assurance et les garanties additionnelles qu'elle propose.

Les formules d'assurances auto

Les assurances auto peuvent être classées en 3 catégories selon les formules qu'elles proposent :

  • L'assurance au tiers : il s'agit du degré d'assurance obligatoire selon la loi. Une telle assurance couvre seulement les dommages causés par votre véhicule aux tiers, c'est-à-dire les autres.
  • L'assurance tous risques : cette assurance couvre indépendamment de votre responsabilité tous les dommages en cas d'accident, mais est soumise à des garanties, franchises et clauses qu'il faut bien étudier.
  • L'assurance intermédiaire : un compromis entre les deux autres formules, avec la garantie Responsabilité civile obligatoire et la garantie en cas d'incendie, de sinistre ou de vandalisme.

Le choix d'une formule est déterminé par le profil du conducteur et l'état du véhicule, ainsi que le budget que le conducteur souhaite mettre dans son assurance.

Les garanties facultatives

C'est un autre critère très important dans le choix d'une assurance auto, en particulier dans le choix d'une assurance intermédiaire. Ces garanties sont importantes à étudier et à sélectionner pour choisir une assurance qui convienne parfaitement aux besoins du conducteur.

Les garanties de dommages au véhicule, de tentative de vol et de vandalisme sont par exemple des garanties facultatives importantes. Les assurances affinitaires sont des garanties qui ne sont mises en jeu que sous des conditions bien précises, qu'il faut aussi bien étudier. Des assurances prennent aussi en charge les situations d'immobilisation du véhicule. Il est donc important de bien étudier ces garanties et de comparer les offres de différentes assurances pour choisir la plus adaptée.

Tout savoir sur entretien véhicules pendant saison hivernale

Tout savoir sur l’entretien des véhicules pendant la saison hivernale

L’hiver est l’une des saisons les plus rudes de l’année, aussi bien pour les piétons que pour les automobilistes. En effet, le verglas, le brouillard, la pluie et la neige sont d’importants pièges qui peuvent mettre le véhicule à rude épreuve. Pour passer cette saison dans les meilleures conditions possibles, il existe quelques conseils à suivre qui permettent d’entretenir la voiture durant cette période.

Quelles sont les règles à suivre pour entretenir son véhicule pendant l’hiver ?

 

Tout-savoir-sur-entretien-véhicules-pendant-saison-hivernale

 

Pour les automobilistes qui souhaitent entretenir leur voiture durant l’hiver, il existe un certain nombre de règles à suivre pour éviter les mauvaises surprises :

  • prendre soin des vitres et du pare-brise de la voiture : le pare-brise est le premier rempart du véhicule qui peut très souvent être recouvert de givre et de neige pendant l’hiver. Pour ceux qui souhaitent éviter de le dégivrer tous les matins, il est préférable d’apporter sur la surface du pare-brise, un carton pour protéger la voiture efficacement en hiver. De même, il est possible de mettre du papier journal sur les vitres. Les bâches plastiques sont également une bonne solution de protection pour l’ensemble du véhicule. La carrosserie est ainsi épargnée des basses températures. L’alcool à 90° passé à une fréquence de 3 fois/semaine est une bonne alternative qui ne permet pas au givre de se poser sur les vitres,
  • protéger la batterie : pour dégivrer les vitres, allumer les phares et chauffer l’habitacle, la batterie des voitures est très souvent sollicitée en période hivernale. De plus, ces températures basses influent grandement sur les performances générales du véhicule. Ainsi, pour protéger la batterie au maximum pendant l’hiver, il est conseillé de vérifier préalablement, le niveau de chargement du dispositif, ce qui permet ainsi de préparer le véhicule à la saison de froid qui l’attend. Pour ce faire, il sera possible de couvrir de graisse les bornes de la batterie,
  • préparer le caoutchouc : les joints du véhicule pendant l’hiver sont très sollicités. Avec les températures basses, ces derniers se rétractent et craquent. Pour pouvoir les protéger, il est possible d’utiliser du spray en silicone ou de la glycérine. En plus des joints en caoutchouc, il ne faut pas négliger les essuie-glaces qu’il faudra mouiller avec un peu de vinaigre blanc,
  • changement des pneus : le verglas est très fréquent durant l’hiver. Pour sécuriser le véhicule, il ne faut pas attendre que les températures deviennent négatives pour changer les pneus de sa voiture. Ces derniers constituent une protection supplémentaire car ils facilitent grandement, la conduite sur les routes glissantes.

Protéger sa voiture des rigueurs des nuits hivernales

 

La nuit, en été comme en hiver, est le pire moment de la journée pour une voiture. La baisse des températures soudaine peut causer de nombreux problèmes. Il est ainsi important, pour éviter les désagréments, de se préparer. Pour commencer, il sera nécessaire de penser à protéger les accessoires du véhicule comme les essuie-glaces. Cet élément souffre énormément pendant l’hiver et peut perdre son caoutchouc. Ainsi, protéger sa voiture durant l’hiver, c’est être au petit soin, principalement le soir. Il ne faut pas négliger cette période sous peine de se retrouver avec de mauvaises surprises. De plus, avec l’humidité de la nuit, la batterie peut également se retrouver confrontée à d’importants dysfonctionnements qui peuvent entraîner vers l’arrêt total du véhicule.

Automotive Transmission

Réparation de la transmission automatique automobile : comment identifier la panne ?

La transmission automatique du véhicule est une pièce principale du système mécanique automobile, il faut savoir que c’est un des dispositifs les plus chers à faire réparer ou changer, c’est pourquoi il est primordial de veiller à l’entretenir correctement et de faire très attention aux divers indices de dysfonctionnement.

Les signes indicateurs d’un problème de transmission

Généralement le problème de transmission s’exprime de diverses manières, car il peut être dû à une simple absence d’huile ou bien à une complication électronique beaucoup plus délicate, en effet désormais la mécanique et l’électronique sont des domaines inhérents, voici donc en détails les manifestations symptomatiques d’une transmission défectueuse ;

  • La fuite du liquide de transmission est une cause facilement identifiable (une marque d’huile perceptible sur le sol en dessous du véhicule), c’est le liquide de couleur rouge vif qui permet le changement de vitesse via le graissage des engrenages et des pièces mécaniques, donc si son niveau est bas cela peut signifier qu’il y’a une fuite, car ce n’est pas possible qu’il soit brûlé par le fonctionnement du véhicule.

  • Il ne faut pas ignorer un bruit ressentis lors d’un trajet, surtout s’il se perpétue même en position neutre, il ne faut pas attendre que le problème s’aggrave et consulter au plus vite un mécanicien certifié.

  • Le fait de ressentir une odeur de brûlé n’est pas anodin, car elle pourrait être probablement causé par une surchauffe de l’huile à transmission, cela indique la nécessité d’une maintenance.

  • Qu’il s’agisse d’un véhicule automatique ou manuel, il est possible de repérer un problème transmission au moment du changement de de vitesse (rude avec grincement) c’est un dysfonctionnement dangereux qui requiers une attention drastique.

  • Le glissement de vitesse signifie que le véhicule débraye et revient au neutre sans l’intervention du conducteur, c’est un problème qui implique des conséquences très graves.

  • Une incapacité de changement de vitesse qui se traduit par un blocage ou bien des difficultés pour l’opération, ce qui est très préjudiciable sur la transmission.

L’entretien et la réparation de la transmission

Au même titre que la vidange d’huile moteur, l’entretien de la transmission est un aspect essentiel en ce qui concerne l’entretien général du véhicule, mais il faut savoir qu’il existe différents types d’entretien, que la transmission pourrait requérir, chacun d’eux ayant des raisons et des modalités différentes ;

  • Le changement des liquides de la transmission automatique.
  • La vidange ainsi que le remplissement de la transmission automatique.
  • La substitution du filtre de la transmission.
  • Le double remplacement du filtre ainsi que du liquide de la transmission
  • L’entretien de transmission manuelle.

A savoir que dans tous les cas un entretien complet de la transmission nécessite le retrait ainsi que l’examen du carter d’huile (dans la mesure du possible) puis son nettoyage avant sa réinstallation une fois que le joint a été remplacé, mais aussi le changement ou bien le nettoyage des tamis/filtres.

En prenant en compte le fait que tous ces entretiens ont pour but de garantir une lubrification plus efficace, ainsi que l’amélioration de l’allure des constituants recouvert d’une surface de friction, mais aussi la réduction de la chaleur, tout cela afin que la transmission puisse mieux fonctionner mieux et pour plus longtemps, de plus que cela implique une réduction du risque quant à la nécessité de réaliser des réparations plus graves.